L'histoire du sang

Les grandes étapes de la transfusion sanguine en partant de sa découverte jusqu’à son développement

1. 1900

En 1900, l’Autrichien, Karl Landsteiner fait une découverte capitale : il constate la possibilité d’incompatibilité entre divers sangs humains. Il démontre que le sang contient deux sortes de substances particulières : les agglutinogènes dans les globules rouges, les agglutinines dans le sérum. Désormais la plupart des transfusions réussissent. Il obtient le prix Nobel de médecine en 1930.

2. 1914

Le 27 mai 1914, Albert Hustin, médecin belge, réalise une transfusion de sang sur un patient anémié par des hémorragies coliques de longue durée en utilisant du sang conservé grâce aux propriétés anticoagulantes du citrate de soude. Grâce à ce citrate, il devient possible de recueillir du sang et de le réinjecter au moyen d’une seringue dans les veines du malade.

3. 1918

En 1918 et pendant toute la Première Guerre mondiale de nombreux progrès ont été faits en médecine et en particulier sur le sang. C’est pendant ces années que les premières véritables transfusions ont lieu à grande échelle (transfusions en tenant compte des groupes sanguins). Les donneurs, combattants eux-mêmes, sont nombreux. L’acte de générosité, le don du sang, trouve ici ses lettres de noblesse. L'armée américaine systématise le typage de groupes sanguins grâce au test rapide de Moss et Vincent.

4. 1940

En 1940, Karl Landsteiner et Wiener découvrent ensemble le facteur rhésus du nom du singe de race macaque ayant servi à l’expérience. Les transfusions deviennent de plus en plus sûres pour les receveurs. Il est de règle aujourd’hui, tant pour les donneurs que chez les receveurs, de déterminer systématiquement le groupe sanguin ainsi que le facteur rhésus (Rh). 

5. 1945

Création du centre de transfusion sanguine des armées Jean-Julliard (CTSA), placé sous l'autorité du ministre des Armées. Il a pour mission de collecter le sang et ses composants et de préparer, conserver, distribuer et délivrer aux armées les produits sanguins labiles qui leur sont nécessaires. 

6. 1949

En 1949, Arnault Tzanck crée le Centre National de Transfusion Sanguine et organise la première collecte de sang.

C'est également en 1949 qu'est créée la Fédération Nationale des Donneurs de Sang de France et d'Outre Mer. Elle défend une éthique du don et du donneur de sang, représente les donneurs de sang auprès des acteurs de la transfusion et promeut le don.
En 1950, la Fédération devient Fédération Nationale Des Donneurs De Sang Bénévoles.

7. 1952

La première loi sur la transfusion sanguine, votée en 1952, indique que « le sang et ses dérivés ne sont pas des médicaments, ne constituent pas un bien du commerce, comme issus du corps humain ». Le code déontologique de la Transfusion Sanguine est de "Soulager, Aider et Respecter la vie humaine". Cette loi instaure le principe du bénévolat donnant en cela satisfaction à la demande expresse de la Fédération Nationale des Donneurs de Sang Bénévoles.

8. 1958

Jean Dausset publie la première description HLA (Human Leucocyte Antigen). Le système HLA est un ensemble d'antigènes qui permet a chaque individu de différencier  ses propres cellules.
Jean Dausset reçoit le Prix Nobel de Médecine en 1980 pour sa découverte.