Actualité La FFDSB a 75 ans

75 ans que la communauté des donneurs de sang, des militants et des bénévoles ne cesse de croître. 75 ans que la Fédération Française pour le Don de Sang Bénévole, FFDSB, agit et porte la voix des donneurs de sang afin de promouvoir le don de sang avec une règle éthique absolue : le bénévolat, l’anonymat, le volontariat et le non-profit des produits sanguins. Ce formidable mouvement de solidarité a vu le jour afin répondre aux besoins des patients.

 

Le 28 janvier 1949, il y a 75 ans, une poignée d’hommes et de femmes ont souhaité que le don de sang devienne bénévole.

Le 28 janvier 1949, la Préfecture de Police de Paris enregistrait la déclaration d’une nouvelle association sous la loi 1901 dénommée « Fédération Nationale des Donneurs de Sang de France et d’Outre- Mer », dont les buts étaient de : 

  • Définir le code général des donneurs de sang et leurs devoirs.
  • Assurer la défense de leurs droits.

Le siège social de l’association était situé au 56 rue de la Rochefoucauld, dans le 9ème arrondissement de Paris.
La Fédération célébrera ce 75ème anniversaire lors de son congrès national en mai prochain à Bourg-en-Bresse, mais toutes les associations ou amicales sont invitées dès aujourd’hui à fêter cet évènement.

1949, les donneurs de sang revendiquent le bénévolat du don

Quel magnifique progrès accompli parce qu’un jour de 1948, des hommes et des femmes pensèrent que le terme « donneur de sang » ne pouvait pas être identique au terme « vendeur de sang ». Ils firent du bénévolat le seul critère pouvant valablement unir tous les donneurs de sang et exclure certains éléments revendicatifs pour ne garder que des donneurs rigoureusement bénévoles. Cette décision fut appliquée grâce à un vote majoritaire à 92 % sur un millier de donneurs consultés.

Naissance de la Fédération

Une première organisation de 29 membres de la « Mutuelle des donneurs d’urgence », dits de « bras à bras », fut fondée en 1948 pour défendre le bénévolat. Elle fusionnera avec la nouvelle Fédération nationale qui tiendra ses premiers congrès en 1949 et 1950 sous la présidence de Roger Guénin, président fondateur. A partir de ce moment-là, commenceront à se créer les associations locales, départementales et plus tard régionales, qui rejoindront la Fédération devenue aujourd’hui Fédération Française pour le Don de Sang Bénévole (FFDSB).

 

La Fédération en quelques chiffres

Dès 1950, la Fédération compte une douzaine d’associations ou amicales. Il y en aura 300 dix ans plus tard. Leur nombre a ensuite explosé et on en comptait 2 580 en 1980, pour atteindre ensuite le plafond de 2 850 jusqu’aux années COVID. On constate malheureusement une diminution du nombre d’associations depuis trois ans et elles ne sont plus que 2 650 aujourd’hui. Ce déclin est la conséquence de plusieurs facteurs, dont :

  • La difficulté de trouver la relève quand les dirigeants des associations souhaitent passer la main.
  • Le regroupement des collectes sur le territoire national, ce qui engendre des regroupements d’associations.

Le SNU, un nouveau souffle

Néanmoins le SNU, Service National Universel, qui vise à impliquer davantage la jeunesse dans la vie de la Nation, nous permet d’accueillir  au  sein  de nos associations de nouveaux et jeunes bénévoles qui souhaitent s’investir dans la vie associative, soit dans une mission perlée, avec un engagement sur plusieurs temps répartis sur une longue période, potentiellement toute l'année, soit dans une mission ponctuelle, avec un engagement sur un unique temps donné, pour un projet en particulier, ou enfin dans un projet collectif avec un ou plusieurs volontaires poursuivant un projet autonome d’intérêt général, accompagnés par une structure éventuellement associative.

Ainsi, pour son 75ème anniversaire, la Fédération est heureuse d’accueillir trois nouvelles associations en milieu urbain, à Marseille, dont deux sont dirigées par des jeunes issus du SNU ayant participé en 2020 au congrès national de la FFDSB à Albi. La troisième association, appelée « ADSB de la diversité », démontre que cette nouvelle équipe de bénévoles souhaite recruter et fidéliser des donneurs de toutes les origines, notamment ceux ayant un sang rare, pour répondre aux besoins de toute la population française sur notre territoire.